Parking du Sciacca Social Club

 :: MANHATTAN :: Rues

Aller en bas

Parking du Sciacca Social Club

Message par Charles Forlenza le Dim 22 Fév - 10:06


Parking du Sciacca Social Club

Arrow Sciacca Social Club

Dès que Charlie Le Chauffeur eut mis le pied hors du club, il fût transpercé par le froid glacial qui s'était abattu sur New York en cette nuit d'hiver. Il referma donc sa veste en cuir, remonta le col, puis enfila les gants noirs qu'il avait amené avec lui.


Gants en cuir noir

Malgré son âge, Charlie avait conservé la vue de sa jeunesse, si bien qu'après avoir marché quelques pas afin de s'éloigner de l'entrée, il commença à scruter le parking afin de repérer le véhicule de Sacripante. Il ne mit pas longtemps pour cela. Il s'agissait d'une luxueuse Mercedes gris métallisé, garée à une vingtaine de mètres de lui.


Mercedes de Vito Sacripante

Avant de faire le moindre geste, le vieux gangster, l'air de rien, commença à scruter les murs du Sciacca Social Club, à la recherche de caméras de surveillance. Mais il n'en trouva pas. Après tout, le Sciacca Social Club était un "bouge" quelconque de East Harlem.

Rassuré, l'underboss de la "famille" Marzzone se dirigea d'un pas ni trop lent ni trop rapide en direction du véhicule de Sacripante, puis de manière naturelle, il s'accroupit au niveau du pneu arrière droit, celui qui se trouvait l'ombre du réverbère. Malgré ses gants, il entreprit alors de dévisser l'embout et y parvint. Une fois que ce fut fait, il commença alors un travail de pression sur la vulve afin de dégonfler le pneu. Fréquemment, Charlie jetait des coups d'oeil afin de vérifier que personne ne l'observait, mais il ne vit jamais personne. À une heure aussi tardive en plein hiver, qui plus est à Pleasant Avenue, il n'y avait généralement pas foule dans la rue.

Une fois qu'il eu réglé son "affaire", Charlie se releva, toujours le plus naturellement du monde, et se dirigea tranquillement une dizaine de mètres plus loin, afin de se tapir dans l'ombre, à l'abri de la lumière des projecteurs. Il sortit alors le couteau de chasse qu'il avait amené avec lui et dont il avait enlevé les éventuelles empreintes qui aurait pu s'y trouver.



Couteau de chasse

Commença alors un long moment d'attente pour Charlie, pendant lequel il observa les derniers clients du Sciacca Social Club quitter les lieux. Quand enfin minuit et quart eu sonné, il ne restait plus dans le club que Jimmy Napolitano, le barman, et Vito Sacripante, le maître des lieux.

L'adrénaline commençait à monter chez Forlenza, le moment de vérité s'approchait. "Jimmy, sort de ce putain de club, t'as fini ton boulot, rentre chez toi vite fait." ne cessait de penser le mafioso. Il savait que Vito Sacripante serait le dernier à quitter le club, mais il espérait que Jimmy Napolitano ne l'attendrait pas.

C'était un véritable coup de folie qu'était en train d'entreprendre Forlenza, coup de folie que Benny Marzzone n'aurait certainement pas approuvé, mais le monde était ce qu'il était et Charles Forlenza était ce qu'il était.

Si bien que Charles Forlenza prenait son mal en patience, près à agir, tapi dans l'ombre, espérant au fond de son coeur que Jimmy Napolitano n'attendrait pas son patron ...

_________________
"On obtient plus de choses en étant poli et armé qu'en étant seulement poli."
Al Capone
avatar
Charles Forlenza
Niveau 3
Niveau 3

Masculin Nombre de messages : 57
Age : 63
Localisation : New York
Grade / Groupe : Famille Marzzone
Date d'inscription : 03/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parking du Sciacca Social Club

Message par MJ 1 le Lun 23 Fév - 10:42

LANCE DE DE

Si je fais 4 5 6 Jimmy ne devait pas attendre Vito ce soir là, mais au dernier moment Vito demanda à Jimmy de l'accompagnée, il avait une petite affaire à reglé l'histoire de quelques heures. Les deux hommes sortirent donc ensemble.

Si je fais 1 2 3
Jimmy termina un peu plus tard que prévu, mais quitta le Sciacca Social Club avant Vito, qui avait encore de la paperasse à trier. Vito insista pour que Jimmy rentre chez lui. Jimmy quitta donc le club, laissant vito seul dans son bureau.
avatar
MJ 1

Masculin Nombre de messages : 338
Date d'inscription : 01/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parking du Sciacca Social Club

Message par Administrateur le Lun 23 Fév - 10:42

Le membre 'MJ 1' a effectué l'action suivante : Dés

'DE' :

Résultat : 2

Administrateur
Niveau 2
Niveau 2

Masculin Nombre de messages : 779
Age : 37
Date d'inscription : 29/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parking du Sciacca Social Club

Message par Charles Forlenza le Lun 23 Fév - 23:36

Finalement, au grand soulagement de Forlenza, Jimmy Napolitano, le gros barman chauve, quitta le club quelques minutes après d'un pas claudiquant, grimpa dans sa vieille voiture et s'enfonça dans les ténèbres de la nuit new-yorkaise.

Il ne restait donc plus que Vito dans le Sciacca Social Club.

Avec l'âge, l'attente se faisait de plus en plus pesante à chaque fois pour Charlie Le Chauffeur. Dans sa jeunesse, il avait été un tueur efficace et redouté pour lequel attendre des heures tapi dans l'ombre, sans bouger d'un pouce, ne s'avérait pas être un exercice difficile. Maintenant, alors qu'il frôlait la soixantaine, ça devenait plus compliqué et sans doute n'échapperait-il pas à des courbatures le lendemain.

Cette nuit-là, il faisait un froid glacial et le vent qui soufflait sur Pleasant Avenue vous transperçait un homme. Le vieux gangster se blottissait tant bien que mal contre lui-même afin de conserver sa chaleur, il n'en demeurait pas moins qu'il regrettait amèrement de ne s'être pas mis autre chose qu'un simple survêtement pour sa balade nocturne.

Enfin, une dizaine de minutes plus tard, du mouvement se fît entendre à l'entrée du club. Vito Sacripante en était sorti et s'attelait maintenant à en verrouiller la porte principal. Une fois que ce fût fait, il se déplaça d'un pas rapide, la tête rentré dans les épaules (visiblement Charlie n'était pas le seul à subir les morsures du froid...) vers sa voiture.

Forlenza l'observa alors avoir un moment de stupeur, sans doute en remarquant que sa mercedes penchait vers son avant droit. Il le vit alors faire le tour du véhicule et lever les bras en l'air de dépit en voyant que son pneu était complétement pas.

Le moment de vérité approchait, maintenant, en fonction de la réaction de Sacripante, le mafioso devrait agir vite...

_________________
"On obtient plus de choses en étant poli et armé qu'en étant seulement poli."
Al Capone
avatar
Charles Forlenza
Niveau 3
Niveau 3

Masculin Nombre de messages : 57
Age : 63
Localisation : New York
Grade / Groupe : Famille Marzzone
Date d'inscription : 03/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parking du Sciacca Social Club

Message par MJ 1 le Mar 24 Fév - 14:53

- Et merde ! s'écria Vito, visiblement dégouté de voir l'état de sa voiture. Contrarié il sortit son téléphone et composa le numéro de Jimmy.

- C'est Vito, repasse me chercher j'ai un pneu à plat !

Il raccrocha aussitôt tout en regardant tout autour de lui. Il se baissa s'approcha du pneu et ne remarqua rien de spécial dans le vif de l'action, il se releva brusquement et se posa sur sa voiture attendant Jimmy.
avatar
MJ 1

Masculin Nombre de messages : 338
Date d'inscription : 01/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parking du Sciacca Social Club

Message par Charles Forlenza le Mar 24 Fév - 15:58

Dès que Charlie Le Chauffeur vût Vito Sacripante passer son coup de fil, il sût qu'il devrait âgir vite.

Se mouvant dans l'ombre de la nuit, avant de "lancer son attaque", Forlenza se positionna afin de pouvoir fondre sur sa "proix" par surprise. Rammassé sur lui-même, il se déplaça alors furtivement et le plus discrètement possible jusqu'à ce qu'il voit son ancien ami de dos. A ce moment-là, sans perdre plus de temps, son couteau de chasse armé devant lui, il s'élança au pas de course vers l'homme qui l'avait menacé de son arme précédemment dans la soirée...

Alerté par le bruit, Vito Sacripante se retourna et alors qu'il le chargeait à la manière d'un taureau sur un torero dans une arène espagnole, Charlie se délecta de son regard horrifié tandis qu'il bondissait sur lui.

Ce faisant, le gangster barbu lui lança un coup de couteau au niveau de la gorge. Les deux hommes fîrent ensuite une embardée et roulèrent l'un sur l'autre. Pendant leur roulade, Charles en profita pour envoyer de nombreux coups de couteau à l'aveuglette dans le ventre du propriétaire du club. Charlie avait les yeux fermés mais il sentit son arme s'enfonçer dans les entrailles de l'ancien braqueur à de très nombreuses resprises (cinq fois ? dix foix ? vingt fois ? l'underboss des Marzzone n'aurait su le dire...). Alors que les deux hommes s'immobilisèrent, Charlie envoya encore deux coups de couteau dans les côtes de Sacripante, dont le corps se trouvait sur lui, avant de le repousser.

Charlie avait le souffle rapide mais il savait qu'il devrait faire vite. Il ne prît donc pas le temps de se reposer au sol mais se releva quasi-instantanément et alla égorger Vito Sacripante, afin de s'assurer que son attaque avait été mortelle.

Il ragarda alors le sol et ses vêtements et vût avec dégoût qu'ils étaient macculés de sang.


"Et merde..."soupira-t-il.

Il fallait maintenant qu'il agisse vite avant que la personne que Sacripante avait appelé arrive sur les lieux...


H.R.P. Avant de poursuivre, j'aimerais savoir si mon action est validée svp.

_________________
"On obtient plus de choses en étant poli et armé qu'en étant seulement poli."
Al Capone
avatar
Charles Forlenza
Niveau 3
Niveau 3

Masculin Nombre de messages : 57
Age : 63
Localisation : New York
Grade / Groupe : Famille Marzzone
Date d'inscription : 03/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parking du Sciacca Social Club

Message par MJ 1 le Mer 25 Fév - 9:51

Jimmy arriva certainement dix minutes ou quinze minutes aprés l'assassinat de Vito Sacripante. Il découvrit celui çi gisant mort sur le sol prés de sa voiture. Lorsque Jimmy arréta le moteur à quelques métres de Vito, il scruta les alentours, il s'avança et constata que Vito avait été assassiné, il ne se posa plus de question, il attrapa les clefs du club qui se trouvait dans la poche de Vito. Il sortit son téléphone, et appella la police. Jimmy savait qui était à l'origine de ce malheur, du moins il avait beaucoup de soupçon, qui aurait voulu le voir plus mort que les membres de la Famille Marzonne. Jimmy appella le frére de Vito et ajouta d'un toon grave.

- Vito est mort ! Faut qu'on se voit...
ASSASSINAT DE VITO SACRIPANTE : ACTION VALIDE

Tu as le temps de partir , statistiquement dix minutes se sont
écoulés entre le départ de Jimmy et la sortit de Vito, sans compter le
temps ou Vito remarque que les pneus sont éclatés, et ou toi tu
intervient.

LA GERANCE DU CLUB: VITO SACRIPANTE étant lui même nommé associé gérant de son club à 75% ( les 25% restant appartenant à un investisseur) . Ses parts reviennent bien sur en décedant à sa famille. Par conséquent ton action est valide mais le SCIACCA SOCAIL CLUB n'est toujours pas sous tes ordres et tu n'en à toujours pas la gérance, même en ayant tué Vito.

Même si Charles n'est pas censé le savoir je préfère qu'on soit d'accord cepandant sur ce point :-)


Cette action te rapporte 1% en plus de possession territoriale. Il s'agit d'une revendication.

avatar
MJ 1

Masculin Nombre de messages : 338
Date d'inscription : 01/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parking du Sciacca Social Club

Message par Charles Forlenza le Mer 25 Fév - 10:38

Immédiatement après avoir égorgé Sacripante, Forlenza fouilla dans la veste de sa victime et y dénicha son portefeuille, qu'il prit avec lui. Charlie avait l'intention de faire passer l'assasinat du patron du club pour une agression commise par un junkee qui aurait mal tournée.

Puis, le mafioso prit rapidement la poudre d'escampette, se mouvant dans l'ombre, d'un pas ni trop rapide ni trop lent...


Arrow Ruelle de East Harlem

_________________
"On obtient plus de choses en étant poli et armé qu'en étant seulement poli."
Al Capone
avatar
Charles Forlenza
Niveau 3
Niveau 3

Masculin Nombre de messages : 57
Age : 63
Localisation : New York
Grade / Groupe : Famille Marzzone
Date d'inscription : 03/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parking du Sciacca Social Club

Message par MJ 1 le Jeu 26 Fév - 4:55

En arrivant sur les lieux l'inspecteur Oswald , reconnu tout de suite le club qui avait été détruit quelques années auparavant. Il s'en rappellait comme si c'était hier, c'était à ses débuts. La rumeur voulait que ce club appartenait à un membre de la Famille mafieuse locale, l'inspecteur Oswald savait à quoi s'attendre. Dans ce genre d'affaire on avait peu de témoins et des milliers de suspects, leur genre d'affaire qui ne méne pas loin. Ce fut certainement avec un certain défi qu'il s'avance vers un des policiers qui était en train d'examiner la voiture.

- Bonsoir je suis l'nspecteur Oswald chargé d'enquêter sur cette affaire.


Le policier s'avança vers lui la mine grave.

- Bonsoir inspecteur, la victime s'appelle Vito Sacripante, et était agé de soixante et un an, et est connu de nos services. Il a été assassiné par treize coups de couteau il y'a maintenant environ une heure...
Ajouta le policier tout en regardant sa montre. La Bas c'est le Barman James Napolitano, il travaillait pour la victime. Apparement la victime l'aurait appelé un quart d'heure aprés qu'il soit partit du club, un pneu à plat il revanait le chercher, et quand il est arrivé il la trouvé là sur le sol poignardé, ajouta t'il en désignant le cadavre sur le sol. Il n'a rien dis de plus.

L'inspecteur Oswald remercia le policier et se dirigea en direction de James Napolitano. Il commenca alors un interrogatoire. Jimmy savait ce qu'il avait à dire ou ne pas dire, mais il mentionna la visite de Charles Florenza, comme le nom de toute les personnes qui étaient venu ce jour là au club. Il n'en dit pas plus, de toute manière il n'en savait pas plus sur ce qui s'était passé avec Vito Sacripante et lui, il avait juste remarqué qu'en sortant du Club il avait l'air contrarié. L'inspecteur fouilla un peu dans la voiture voir si il ne trouvait rien. Mais visiblement la victime n'avait pas eu le temps de rentré dans sa voiture. Un policier confirma la version en ajoutant que la voiture était seulement dévérouillé mais pas ouverte. L'inspecteur insista pour récuperer tous ce que l'homme avait dans ses poches. Il n'y avait que les clefs de sa voiture, son téléphone et quelques papiers sans réelle importance. L'inspecteur chercha les clefs du club, qu'il ne trouva nul part, il s'écria à l'intention de Jimmy si il savait ou se trouvait les clefs. Celui çi apppeuré ajouta qu'il les avaient prisent. Il tendit le trousseau au policier, qui insista pour aller faire un tour à l'intérieur. La visite ne dura qu'une dizaine de minute, il n'y avait rien d'anormal, juste le revolver qui était posé sur le bureau de Vito Sacripante. Jimmy en avait blémit en voyant ça, mais l'inspecteur Oswald ne le souligna pas. Il griffona quelques informations et redemanda à Jimmy de lui reconfirmer le nom de toutes les personnes que Vito Sacripante avait vu la veille et aujourd'hui. Jimmy s'éxécuta, puis il quitta les lieux , allant directement chez le jeune frère de Vito Sacripante. L'inspecteur avait réunit trés peu d'élement, mais il comptait bien trouvé qui avait tué Vito Sacripante. L'inspecteur retourna au poste de Police, à la recherche de plus d'informations sur la victime et son entourage.

L'inspecteur Oswald découvre que la plus part des relations de Vito Sacripante avait un lourd passé criminel. L'inspecteur Oswalt s'attacha longuement sur deux personnes la première Tony Ambrosini et Charles Florenza. Les deux hommes étaient connu du millieu et avait déjà quelques crimes à leurs actifs et une sacré réputation. Bien sur c'était tous des hommes déjà agé qui devait avait de bonne relation autour d'eux et certainement entre eux. Il décida néanmoins d'aller leurs poser quelques questions. Il chercha ou il pouvait les trouver et releva leur dernier domicile connu des services du NYPD.

Pour le protefeuille , si je lance le dé et que je fais 1 ou 5 il est retrouvé et signalé. Sinon il se retrouve au millieu des ordures.

Pour la visite chez Charles Florenza l'adresse est connu des services de New York et comme tu l'a si bien indiqué tu vis dans ton petit appartement depuis un sacré bout de temps lol donc pas de tirage de dés. Je post chez Charles Florenza la suite.
avatar
MJ 1

Masculin Nombre de messages : 338
Date d'inscription : 01/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parking du Sciacca Social Club

Message par Administrateur le Jeu 26 Fév - 4:55

Le membre 'MJ 1' a effectué l'action suivante : Dés

'DE' :

Résultat : 6

Administrateur
Niveau 2
Niveau 2

Masculin Nombre de messages : 779
Age : 37
Date d'inscription : 29/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parking du Sciacca Social Club

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: MANHATTAN :: Rues

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum